Maitre Gims lors du concert Urban Peace au Stade de France, à Saint-Denis, le 28 septembre 2013. – PIERRE ANDRIEU / AFP

* Anne Demoulin

Une controverse. Saint-Avold, une commune mosellane de 16.000 habitants, doit accueillir le 15 août, dans le cadre de la Fête de la piscine, un concert du rappeur Maître Gims. Le Front National de Moselle réclame l’annulation de la prestation, a-t-il informé dans un communiqué, car il « s’indigne du budget prévu pour l’organisation de ce concert et soutient totalement cette pétition », arguant que le prix d’entrée « met à l’écart toute une partie des habitants de cette fête estivale populaire ».

Le secrétaire départemental frontiste, Kévin Pfeffer, avait auparavant tweeté :

Une addition qui a du mal à passer

La prestation du rappeur devrait coûter près de 100.000 euros à la commune, avec un cachet de 74.500 euros pour l’artiste, rapporte le site local Loractu. 

« Comment peut-on mettre 100 000 € sur la table pour faire venir un seul artiste en showcase !» s’agacent les instigateurs d’une pétition disponible en ligne, qui assurent ce vendredi que leur démarche « n’a rien à voir avec le FN qui c’est opportunément greffé dessus » et qui n’a rassemblé  ce vendredi à 11h30 que 341 signataires. 

Une addition salée qui sera compensée par une augmentation du prix des tickets à 22 euros, contre 3 euros en 2014 et qui est pointée du doigt par d’autres élus locaux lorrains, appartenant à d’autres formations politiques.

Une prestation décevante

« Surtout lorsque l’on sait qu’un showcase dure en gros 45 minutes, que la plupart du temps il s’agit de playback sur une bande son ! Rien à voir avec un concert comme celui de Grégoire il y a quelques années à la même date et pour la même occasion », s’émeuvent  les organisateurs de la pétition, faisant référence au scandale du Fest’Ille à Ille-sur Têt, près de Perpignan, du 25 juillet.

Un argument repris également par le FN qui écrit que l’ex-membre Sexion d’Assaut « déçoit régulièrement son public avec des prestations raccourcies et un mépris affiché pour ses quelques fans ».

Une homophobie affichée

Troisième argument défendu par le FN de Moselle, qui ne partage visiblement pas les goûts musicaux de Marion Maréchal Le Pen qui avait déclaré être fan de Section d’Assaut, l’ancien groupe de Maître Gims « revendiquait encore en 2010 son aversion pour les homosexuels ». Le leader du groupe, Lefa, avait en effet déclaré : « On a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu’on est homophobes à 100% et qu’on l’assume. »

Depuis, le groupe s’est excusé publiquement et Maître Gims, en carrière solo, a déclaré au Parisien en mai 2013 : «Je l’ai très mal vécu, je voulais disparaître, tout arrêter, le groupe aussi. Je me disais “On est mort”»