Intro

Marion-Marechal-Le-Pen-Presse

Bonjour et bienvenue sur MarionLePen.org !

Ce site a pour objectif de reprendre tous les articles du Web qui « mentionnent » notre douce Marion Maréchal-Le Pen. Ceci permettra de prendre connaissance de tout ce qui se dit sur elle, afin de soutenir son combat courageux et salutaire. Si les articles sont positifs, n’hésitez pas à les republier sur votre compte Facebook ou sur Twitter. S’ils ne le sont pas, nous aurons besoin de vous pour les commenter en grand nombre, et argumenter sincèrement (sans démagogie) pour rétablir les vérités (puisque nous savons tous que Marion est « parfaite » !) … 😉

Également, il se peut que vous retrouviez plusieurs fois les mêmes articles, mais provenant de sites différents. En effet, une collaboration entre divers médias se partageant les mêmes sources se traduit par des pages dupliquées sur internet (par exemple entre Europe 1, 20 Minutes, France 24, Le Point etc.) … Copiez vos commentaires sur chacun d’eux. Face à la pression des grands médias (et du système, seulement 2 députés pour représenter 6 millions de Français !?) pour nous empêcher de nous exprimer, ou dévoyer nos idées et nos paroles avec condescendance, nous ne serons jamais assez pour leur exprimer notre refus d’être ignorés …

Marion, au nom de tous tes soutiens, merci infiniment pour ton travail ! Tu es une source d’inspiration et d’admiration pour nous les jeunes …

Bonne lecture à toutes et tous !

Pour recevoir les articles dans votre lecteur de fils de discussion RSS,
cliquez sur cette icône :
RSS Marion Maréchal-Le Pen

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by admin. Commentaires fermés sur Intro

Popularité : François Hollande creuse le plancher

Ca ne va pas mieux pour François Hollande. Le président de la République ne parvient pas à redresser la barre de son impopularité, selon un nouveau sondage Odoxa. Ainsi, seuls 16% des Français le considèrent comme un bon président (-1 point). Le chef d’Etat retrouve ainsi son record historique de novembre 2014. Détesté par la droite (95% de mauvaises opinions), haï par les sympathisants du Front national (99% de mauvaises opinions), il ne peut même pas se reposer sur la gauche (63% de mauvaises opinions).

Même tarif pour Manuel Valls qui chute de 3 points avec 26% de bonnes opinions, ce qui représente bien son pire score depuis sa prise de fonction.

Sur le plan national, c’est Nicolas Hulot qui devient la personnalité politique la plus appréciée (43%), devant Alain Juppé (38%) et Emmanuel Macron (36%). Viennent François Bayrou (29%) et Martine Aubry (25%). Jean-Luc Mélenchon, François Fillon, Marine Le Pen et Christiane Taubira obtiennent 25% d’opinions positives.

A l’inverse, les personnes les plus rejetées restent Marine Le Pen (58%), Marion Maréchal-Le Pen (56%) et Nicolas Sarkozy (55%). Devant… Myriam El Khomri (54%).

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1020 Français interrogés par internet les 19 et 20 mai 2016, étude réalisée par la méthode des quotas.

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Popularité : François Hollande creuse le plancher

L'éclairage du lundi : records de chaleur et rénovations

L'éclairage du lundi : records de chaleur et rénovations

Chaque lundi, Quelle Energie revient sur les actualités qui ont marqué le secteur, en France et dans le monde. Cette semaine, retour sur la future rénovation énergétique de 1000 immeubles parisiens, les records de chaleur qui n’en finissent pas d’être battus,, et plus encore.

Au sommaire de la semaine du 23 mai :

Des records de chaleur toujours plus impressionnants

Alors que 2015 avait déjà été l’année la plus chaude jamais enregistrée, faute au réchauffement climatique et au phénomène El Niño, l’année 2016 continue de battre des records de chaleur. Le mois d’avril 2016 a en effet été le mois d’avril le plus chaud depuis le début des relevés de température à échelle mondiale en 1880. En Inde, le mercure a grimpé très haut, affichant 51 degrés dans une ville du Nord, une région souvent sujette à de fortes chaleurs, mais dans laquelle le précédent record datait de 1956.

Mouvements sociaux : certaines raffineries bloquées et un approvisionnement limité

Cette semaine a été marquée par des grèves d’employés de plusieurs branches de métier. Du côté de l’énergie, on relève notamment le blocage, notamment par des chauffeurs routiers, des accès à de nombreuses raffineries de France. Six raffineries sur huit étaient concernées par des arrêts de certaines unités ou le blocage sur l’expédition de certains produits. Un mouvement qui fait craindre une pénurie d’essence, crainte auto-réalisatrice dans la mesure où de nombreuses personnes accourent faire le plein pour anticiper. Le Premier Ministre a d’ailleurs appelé à ne pas se précipiter. Certaines régions, comme le Nord et l’Ouest, sont plus touchées que d’autres et une partie du stock stratégique, situé dans des dépôts ou des raffineries, est également bloqué.

L’accord de la COP 21 ratifié par la France

Un pas de plus vers l’application de l’accord trouvé à Paris à la fin de la COP 21 et signé à New York il y a quelques jours. En France, les députés ont voté la ratification du texte. Tous les groupes ont voté, seule Marion Maréchal Le Pen s’est abstenue sur ce texte. L’accord, qui prévoit de faire tous les efforts pour essayer de limiter le réchauffement à la fin du siècle à 1.5°C par rapport aux moyennes de l’ère pré-industrielles, entrera en vigueur si au moins 55 États représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre le ratifient.

L’Ademe envisage 22 % d’électricité éolienne en 2030

D’après l’Ademe, l’éolien sera « l’une des principales sources d’électricité renouvelable contributrices de la transition énergétique ». Dans un nouveau rapport, l’agence envisage une part de l’énergie éolienne de 22 % en 2030, un chiffre encourageant dans la perspective des 40 % d’énergies renouvelables fixés par la loi de transition énergétique. Cette estimation reste cependant soumise à des évolutions économiques et technologiques qui diminueront encore les coûts de l’énergie éolienne en améliorant son intégration au système. Rappelons aussi que des barrières réglementaires se dressent parfois face à l’installation de nouveaux champs éoliens.

1000 rénovations énergétiques financées à Paris

L’Anah et la Ville de Paris financeront conjointement un programme de cinq ans qui aboutira à la rénovation énergétique de 1000 immeubles de la capitale. Les 51 millions d’euros du programme seront distribués sous forme d’aides aux propriétaires et aux syndics. La plupart des logements de la capitale sont aussi anciens que coûteux à rénover, ce programme sera donc le bienvenu pour améliorer la performance énergétique des bâtiments de Paris.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez aussi peut-être recevoir des aides comme le crédit d’impôt pour vos travaux. Notre simulateur vous aide à les calculer précisément.

Nouveau record d’électricité renouvelable au Portugal

107 heures. C’est la durée pendant laquelle les énergies renouvelables ont assuré la totalité de la production électrique du Portugal la semaine dernière. Ce genre de record, si spectaculaire soit-il, ne permet pas pour l’instant de se passer des énergies fossiles ou nucléaires, ne serait-ce que pour assurer un niveau de production suffisant si le vent ou le soleil venaient à manquer. En revanche, ils deviennent de plus en plus fréquents, signe que les énergies renouvelables s’ancrent durablement dans le paysage énergétique mondial. On peut citer l’Allemagne, l’Autriche ou le Costa Rica par exemple.

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur L'éclairage du lundi : records de chaleur et rénovations

En Paca, juste la fin du monde… pour le PS

Si, dans la première circonscription du Bas-Rhin, le candidat socialiste Eric Elkouby vire en tête (30,48 %), à Nice Chaama Graillat s’effondre n’atteignant même pas les 7 % !

Jusqu’où le Parti socialiste peut-il poursuivre sa dégringolade électorale ? Dans le Bas-Rhin, le candidat Eric Elkouby est sorti en tête de la législative partielle de dimanche avec 30,48 % des votes. Mais, en nombre de voix, le PS…

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur En Paca, juste la fin du monde… pour le PS

Législatives: le PS s'accroche à Strasbourg et décroche à Nice

Législatives: le PS s’accroche à Strasbourg et décroche à Nice – LibérationSearchDirectUser100ZoomQuizLibération Diamondclockxmlnetvibesliveanciens-numerosdatadesintoxdiapoeditoelection-2017electionessentielgeneriqueideejonextportraitradiosonalertetop-100starunevideoscrollFacebookWhatsappTwitterinstavinelaterglassMailprintFacebookInstagramTwitterCalendardownloadcrosszoom-inzoom-outpreviousnexttruckvisamastercarduser-libeuser-docuser-doc-listuser-mailuser-securityuser-settingsuser-shopuser-starRuban aboLosange orangeList checkMost readPtit Libésportblogvoyage

?

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Législatives: le PS s'accroche à Strasbourg et décroche à Nice

Cinq choses à savoir sur Marine Brenier, la figure montante des Républicains

Elle pourrait devenir dimanche la deuxième députée la plus jeune de l’Assemblée nationale, après la frontiste Marion Maréchal-Le Pen.

Marine Brenier, 29 ans, arrivée largement en tête du premier tour de la législative partielle dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes (47.4% des voix), affrontera un candidat FN, Michel Brutti, pour tenter de prendre la succession de Christian Estrosi, devenu président de la région Paca. Que sait-on d’elle ?

 Un mentor : Christian Estrosi
Marine Brenier a eu l’occasion de le dire à de nombreuses reprises : elle doit son ascension politique au maire de Nice et président de la région Paca.  » Je me suis engagée en politique avant tout pour soutenir Christian Estrosi. On était comme une petite bande qui suivait Christian, alors président du conseil général », racontait-elle en 2013. « L’investissement de notre maire, son action m’ont influencée dans mon parcours », disait-elle aussi à Nice Matin. « Si je ne l’avais pas rencontrée, je m’intéresserai beaucoup moins à la politique. » Plus récemment, elle confiait aux Inrocks avoir été littéralement « subjuguée » dès l’adolescence par celui qui deviendra son mentor.


 Une source inspiration : Nicolas Sarkozy
Adoubée par la frange droitière des Républicains, Christian Estrosi et Eric Ciotti, Marine Brenier a expliqué avoir décidé de s’engager à l’ex-UMP en 2007, après l’élection de Nicolas Sarkozy. En 2012, elle louait peu après la défaite de ce dernier « son dynamisme et ce qu’il a incarné pendant ces années au pouvoir. Il a changé la façon de faire de la politique, à l’opposé de Jacques Chirac ». Nicolas Sarkozy lui a renvoyé la pareille en avril dernier, lors d’un déplacement dans le département. « Je retrouve dans ce tempérament assez énergique quelque chose qui me rappelle quelqu’un », s’est-il réjoui, faisant bien sûr référence à lui-même. Il n’a d’ailleurs pas manqué de la féliciter au soir du premier tour des législatives, au même titre que d’autres ténors de la droite comme Michèle Alliot-Marie, Eric Ciotti, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet et Nadine Morano. Cette dernière a salué « une jeune femme engagée qui sera une excellente députée« .


 Un parcours de jeune militante en accéléré
Avant de devenir candidate aux législatives, Marine Brenier a enchaîné (et cumulé) les fonctions à responsabilités au sein de la jeunesse de droite. Comme le montre la bio sur son site Internet, cette ascension s’est accélérée à partir de 2008, année de son soutien à la candidature de Christian Estrosi à la mairie de Nice. Responsable départementale des Jeunes pop dans les Alpes-Maritimes, l’étudiante en droit à la fac de Nice fait partie de la garde rapprochée de celui qui était ministre. Elle deviendra la benjamine du conseil municipal, en tant qu’adjointe aux Sports. Elle figurera ensuite comme suppléante aux cantonales de 2011 (toujours à Nice), avant de devenir en 2014 l’adjointe de territoire de Christian Estrosi. Elle deviendra très logiquement la porte-parole de Christian Estrosi lors des régionales en Paca. Sa campagne pour les législatives partielles, avec Christian Estrosi cette fois comme suppléant, marque peut-être le lancement d’une carrière politique autonome.

 Une élection contestée à la tête des Jeunes républicains
Parallèlement à sa carrière politique, Marine Brenier est devenue en septembre 2015 la présidente des Jeunes Républicains (ex-Jeunes pop) au terme d’une élection où elle était la seule candidate. Ses adversaires, irrités par le tour pris par cette élection, ont dénoncé à l’époque un scrutin « soviétique », voyant dans cette candidature unique une intrusion de Nicolas Sarkozy. Bilan : une élection incontestable, mais avec une abstention de plus de 77% et un tiers de votes blancs.

 A 29 ans, elle a déjà fait plier le FN
Celle qui cible tout particulièrement la sudiste Marion Maréchal-Le Pen, qu’elle pourrait bientôt croiser à l’Assemblée nationale, présente un palmarès qui intéresse tout particulièrement l’état-major des Républicains. Elle avait déjà remporté la victoire sur le Front national lors des élections départementales de mars 2015 à Nice, avec 61.5 % des voix au second tour. Elle s’opposait déjà à Michel Brutti, qu’elle retrouvera dimanche, lors du second tour des législatives partielles, forte de son avance de 17 points au premier tour.

A LIRE AUSSI
>> Politique : les jeunes loups ont déjà de puissants réseaux

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Cinq choses à savoir sur Marine Brenier, la figure montante des Républicains