Intro

Marion-Marechal-Le-Pen-Presse

Bonjour et bienvenue sur MarionLePen.org !

Ce site a pour objectif de reprendre tous les articles du Web qui « mentionnent » notre douce Marion Maréchal-Le Pen. Ceci permettra de prendre connaissance de tout ce qui se dit sur elle, afin de soutenir son combat courageux et salutaire. Si les articles sont positifs, n’hésitez pas à les republier sur votre compte Facebook ou sur Twitter. S’ils ne le sont pas, nous aurons besoin de vous pour les commenter en grand nombre, et argumenter sincèrement (sans démagogie) pour rétablir les vérités (puisque nous savons tous que Marion est « parfaite » !) … 😉

Également, il se peut que vous retrouviez plusieurs fois les mêmes articles, mais provenant de sites différents. En effet, une collaboration entre divers médias se partageant les mêmes sources se traduit par des pages dupliquées sur internet (par exemple entre Europe 1, 20 Minutes, France 24, Le Point etc.) … Copiez vos commentaires sur chacun d’eux. Face à la pression des grands médias (et du système, seulement 2 députés pour représenter 6 millions de Français !?) pour nous empêcher de nous exprimer, ou dévoyer nos idées et nos paroles avec condescendance, nous ne serons jamais assez pour leur exprimer notre refus d’être ignorés …

Marion, au nom de tous tes soutiens, merci infiniment pour ton travail ! Tu es une source d’inspiration et d’admiration pour nous les jeunes …

Bonne lecture à toutes et tous !

Pour recevoir les articles dans votre lecteur de fils de discussion RSS,
cliquez sur cette icône :
RSS Marion Maréchal-Le Pen

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by admin. Commentaires fermés sur Intro

Marion Maréchal-Le Pen au garde à vous

L’histoire de la semaine

Vendredi 29 juillet 2016

Claude Askolovitch nous racontera son histoire de la semaine, celle de Marion Maréchal-Le Pen qui souhaite s’engager dans la réserve opérationnelle nationale.

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Marion Maréchal-Le Pen au garde à vous

Garde nationale

Garde Nationale Marion Le Pen Recrute Hollande
 
Marion Le Pen va s’engager dans la garde nationale dont François Hollande vient d’annoncer la création et appelle « les jeunes patriotes » à en faire autant. Quel est ce nouveau corps armé, pourquoi le crée-t-on, qu’est-ce que cela va changer, et qu’est-ce qui pousse la petite fille de Jean Marie Le Pen à recruter pour un système à la dérive ?
 
Marion Maréchal Le Pen a créé la surprise en annonçant par un tweet son engagement dans la garde nationale dont François Hollande annonce la création pour l’automne en réaction aux récents attentats. 2.500 volontaires se seraient déjà déclarés, aux dires des autorités, et le mouvement s’est accéléré. Le patriotisme, cantonné ces dernières années aux stades de foot, prendrait-il une forme nouvelle ? Ou bien la jeune femme politique travaille-t-elle pour le roi de Prusse comme son grand père, dont le courage ne fut pas toujours employé pour une bonne cause, à Suez par exemple. Autrement dit, pour qui exactement, et pour quoi, recrute Marion Le Pen ?
 

La garde nationale, un effet d’annonce ?

 
Après le cafouillage de Nice, l’exaspération née de Saint-Etienne-du- Rouvray, et le sentiment majoritaire depuis l’attentat contre Charlie en janvier 2015 que le pouvoir n’est pas à la hauteur, François Hollande devait annoncer quelque chose pour calmer la colère des Français : ce fut la garde nationale. En gros, il s’agit d’augmenter les effectifs de ce que l’on nomme « réserve opérationnelle », qui se compose d’un deuxième niveau d’anciens militaires d’active et d’un premier niveau de jeunes civils volontaires qui suivent une formation, participent à des périodes et sont rémunérés en conséquence. C’est pourquoi un expert militaire, Jean-Dominique Merchet, a pu parler sur son blog, Secret Défense, de « pur effet d’annonce », de « gesticulation politique » consistant à « coller une étiquette sur quelque chose qui existe déjà ». C’est techniquement vrai mais symboliquement faux, car l’expression garde nationale renvoie à des réalités qui nourrissent une controverse politique.
 

François Hollande dans un réseau de contradictions

 
Si l’on regarde l’histoire, la garde nationale en France fut un corps armé très politisé et assez mouvant, tantôt participant aux coups d’État, tantôt s’y opposant. Créée en 1789, ce fut pendant cent ans une milice bourgeoise et révolutionnaire, mais elle échappa partiellement à la bourgeoisie en 1871 et fut dissoute pour cette raison l’année suivante : le sang de la commune fut le baptême de la république opportuniste. Celle-ci préféra désormais la conscription pour une armée bien tenue en main. Aussi les républicains pur jus n’en aiment-ils pas trop le souvenir : on n’a pas manqué de remarquer que, bien qu’il soit porté sur les fonts baptismaux par des parlementaires socialistes, radicaux et UDI, le projet de Garde Nationale est d’abord apparu dans le programme du Front National et dans une proposition du républicain droitiste Jacques Myard. Certains reprochent donc à François Hollande de puiser dans le vivier d’idées de la droite et de l’extrême droite. D’autres déplorent qu’il lorgne vers les États-Unis et leur garde nationale. Mais sous les mêmes mots gisent des réalités différentes : forte de 350.000 hommes et disposant de 10 % du budget de la défense américaine, la garde nationale US est une armée qui opère sur les théâtres extérieurs.
 

Pourquoi l’Europe recrute contre Daech

 
Ces controverses secondaires et somme toute artificielles masquent une question simple et fondamentale : pourquoi, hormis l’effet d’annonce, une telle initiative ? Contre quelle menace ? La menace terroriste, comme Hollande l’allègue et comme les médias le répètent ? Sans doute, mais, il ne faut cesser de le répéter, cette menace, si elle n’est pas virtuelle, est en revanche provoquée, voulue, et elle pourrait cesser très vite si l’Euramérique le voulait. L’agitation patriotique autour du terrorisme, dont la garde nationale est une manifestation, vise donc à maintenir les citoyens en alerte contre un phénomène qu’on ne veut pas détruire réellement. On se mobilise contre les effets sans désigner la cause, dans un mouvement de militarisation et d’embrigadement croissants des civils. Un mouvement qui mène vers toujours plus de totalitarisme mondial.
 
Or ce qui est particulièrement pervers et dommageable, c’est qu’on y enrôle les meilleurs, les plus courageux, les plus décidés, les patriotes : l’État antinational, l’État maçon, peut ainsi les maîtriser et les mettre hors-jeu. Lénine jugeait plus efficace de subvertir une structure que de la supprimer, cela permet d’utiliser l’énergie de ceux qui la vénéraient ou lui obéissaient, les esprits qui respectent sans le vouloir les archétypes. Le pouvoir maçonnique et socialiste a procédé ainsi pour l’école, qui n’apprend plus rien sauf la soumission au système, pour la justice, qui n’est plus qu’une machine à subjuguer les citoyens, il tente de faire de même pour les forces armées. Car cette garde nationale est une garderie pour nationaux, mais ne sera pas employée dans de véritables opérations contre les vraies menaces, l’invasion, l’islam conquérant.
 

La garde nationale, simulacre au service d’une vraie avancée totalitaire

 
C’est un simulacre, mais c’est aussi un véritable moyen d’habituer les esprits à la militarisation croissante de notre société. Après les lois sur le renseignement, l’État d’urgence devenu permanent et Vigipirate. Les Français ne prennent pas garde que Vigipirate est une disposition de guerre, tout à fait exorbitante du droit ordinaire : ce sont les missions de police confiées à l’armée. Or les mêmes bobos frileux qui poussent des cris d’orfraie à l’évocation de la bataille d’Alger où les tâches de police furent confiées aux parachutistes, ce que les circonstances dramatiques rendaient concevables, regardent sans sourciller Vigipirate en temps de paix. Et maintenant la garde national va servir à capter les jeunes les plus courageux au profit d’une opération de sidération de la dictature mondiale. Marion Maréchal Le Pen, avec sa jeunesse enthousiaste et courageuse, tombe-t-elle dans le piège tendu par François Hollande et ses commanditaires ?
 

Marion Le Pen espère-t-elle des Français de souche ?

 
Une autre interprétation est possible. Peut-être a-t-elle appris de son grand-père l’histoire de la guerre d’Algérie, qui ressemble pas mal à notre actualité, et notamment celle des unités territoriales. Il s’agissait précisément d’une réserve opérationnelle du type de la garde nationale proposée par Hollande, son assiette étant exclusivement constituée par les habitants des neuf départements de l’Algérie. On comprendra facilement que ces unités, dont la valeur militaire était inégale, avaient la volonté farouche de conserver l’Algérie à la France et de vaincre le FLN. C’est un peu la même chose que l’on attend de la garde nationale : la volonté de défendre le territoire contre l’ennemi islamique. Or Marion Le Pen, si son dady l’a intéressée aux questions militaires, sait que depuis l’amiral Lanxades, sous Mitterrand, l’armée française, marine et aviation comprises, a été systématiquement beurisée. Quand elle s’engage dans la garde nationale et recrute les jeunes patriotes, Marion Le Pen espère peut-être rééquilibrer nos forces armées en faveur des Français de souche. Et déjouer ainsi le piège du système. Mais si elle a appris complètement son histoire, elle sait aussi que les unités territoriales furent dissoutes en 1960 parce qu’elles voulaient garder l’Algérie française, comme le serait probablement la garde nationale s’il lui prenait la fantaisie de garder la nation de l’invasion.
 

Pauline Mille
Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Garde nationale

Un Afro-Américain propose aux racistes de financer son retour en Afrique

Larry Mitchell

Larry Mitchell, un chef cuisinier Afro-Américain vivant dans la ville de Kokomo dans l’Indiana aux États-Unis, a lancé, le 8 juillet dernier, une campagne de crowdfunding totalement insolite sur la plateforme GoFundMe. Le jeune homme propose aux racistes de financer son « retour » en Afrique.

Larry Mitchell

« ‘Renvoyez-moi’ en Afrique… Si vous voulez que je retourne en Afrique, j’irais volontiers…vous pouvez réaliser notre rêve commun… j’accepte toute les donations. KKK, Skin Heads et n’importe qui d’autre qui aurait le même état d’esprit sont les bienvenus… Que Dieu vous bénisse vous et l’Amérique#mettezvotreargentoùestvotrehaine » explique Larry Mitchell sur sa page de campagne.

Ce message politique plein d’humour a été partagé 32 000 fois et le hashtag #putyourmoneywhereyourhateis est devenu viral.

Dans une interview accordée L’Obs, Larry Mitchell explique ses intentions : « En réalité, lorsque j’ai eu l’idée de faire cette campagne, je n’avais pas prévu de partir. Je ne pensais pas qu’il y aurait un dollar de récolté pour être honnête. C’était une petite blague qui a émergé dans ma tête alors que je prenais une douche et qui m’a pris quelques minutes à mettre en ligne. » et rajoute « Bien que je ne m’attendais pas du tout à recevoir des fonds, je trouve que l’idée de donner de l’argent pour financer sa haine est une excellente idée.« 
La « petite blague » de Larry Mitchell a pourtant pris et aujourd’hui les fonds collectés, pour cette campagne de financement participatif, s’élèvent à près de 2 000 dollars, de quoi s’offrir un petit voyage en Afrique pour Larry avant de retourner dans son pays, les États-Unis.
L’initiative de Larry Mitchell a même donné des idées à d’autres. Sur le Pot CommunIlies Asfouri vient de créer sa campagne en réponse à celle de Larry. La cagnotte en ligne est titrée : « POUR QU’UN IMMIGRÉ MUSULMAN RETOURNE DANS SON PAYS ! ». Ilies Asfouri explique sa démarche : « Nombreux sont ceux qui m’ont dit que si la France ne me plait pas, je n’ai qu’à retourner dans mon pays… C’est pour ça qu’aujourd’hui, je fais appel à vous pour financer mon retour chez moi, chez les miens, en Afrique du Nord. »
Dans un tweet provocateur, Ilies Asfouri propose même à Marine Le Pen et à Marion Maréchal-Le Pen de participer à sa cagnotte en ligne pour le « renvoyer au bled » .
Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Un Afro-Américain propose aux racistes de financer son retour en Afrique

La vidéo hilarante de Marion Maréchal-Le Pen se faisant hurler dessus à l'armée !

29 Juil 2016

Ce mercredi, Marion Maréchal Le Pen a affirmé sur BFM TV souhaiter intégrer la réserve de l’armée suite à la série d’attaques qu’a connu la France ces derniers mois. Cette réserve militaire, appelé aussi « réserve opérationnelle », regroupe des personnes chargées, en cas de nécessité, d’intégrer les forces armées pour y effectuer des opérations militaires.

La députée du Front National avait alors confié : « Je suis prête à me mettre sous les drapeaux là où on aura besoin de moi (…) et je crois que les jeunes Français patriotes devraient aussi faire cet acte citoyen », essuyant les moqueries sur les réseaux sociaux.

Le site Konbini a publié un montage vidéo hilarant, imaginant un dialogue entre Marion Maréchal-Le Pen et le sergent Hartmann dans une scène du film culte Full Metal Jacket.

Entrevue vous propose de découvrir la vidéo !


Articles recommandés

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur La vidéo hilarante de Marion Maréchal-Le Pen se faisant hurler dessus à l'armée !

Attentats: Deux députés déposent une proposition de loi contre la diffusion de l'identité des terroristes

Le message "I Need To Be Nice" photographié sur la Promenade des Anglais au lendemain de l'attentat qui a fait plus de 80 morts le 14 juillet 2016, à Nice. Le message « I Need To Be Nice » photographié sur la Promenade des Anglais au lendemain de l’attentat qui a fait plus de 80 morts le 14 juillet 2016, à Nice. – Luca Bruno/AP/SIPA

Alors que plusieurs médias français ont décidé de ne plus publier les noms et les photos des auteurs d’attentats « pour éviter d’éventuels effets de glorification posthume », deux députés souhaitent également légiférer dans ce sens.

Meyer Habib, député UDI de la 8e circonscription de Français de l’étranger et Marine Brenier (LR), députée de la 5e circonscription des Alpes Maritimes ont déposé, mardi 26 juillet, une proposition de loi visant à interdire de diffuser le nom et la photo des terroristes sur Internet et dans les médias.

>> A lire aussi : Publier les noms et les photos des auteurs d’attentats: les médias divisés

« Cesser d’entretenir le phénomène malsain de starification des criminels »

« Refuser un nom et un visage aux terroristes c’est leur refuser la victoire. Il faut cesser d’entretenir le phénomène malsain de starification des criminels », précise Marine Brenier dans le communiqué, avant d’inviter les médias à suivre cet exemple.

Dans un tweet posté mercredi, la deuxième plus jeune élue à siéger à l’Assemblée nationale, derrière Marion Maréchal Le Pen, a précisé qu’elle demandait « l’interdiction de diffuser l’identité des terroristes pour ne pas glorifier les ennemis de la République ». L’élue a également déposé un texte de loi demandant « à ce que les citoyens bénéficient d’une formation obligatoire aux 1ers secours pour secourir des victimes ».

>> A lire aussi : Attentats: Faut-il rendre public le nom des terroristes?

Mots-clés :

Tags: ,
Posted in Marion Maréchal-Le Pen by Marion Maréchal-Le Pen. Commentaires fermés sur Attentats: Deux députés déposent une proposition de loi contre la diffusion de l'identité des terroristes